Executive LLM Global Business Law

Pour les professionnels expérimentés

L’Executive LLM s’adresse aux professionnels qui souhaitent, au cours de leur carrière, développer une activité ou une compétence en particulier eu égard à leur fonction actuelle ou dans le cadre d’une évolution de poste.

Ses enseignements pluridisciplinaires intéressent également les professionnels qui envisagent une reconversion ou une réorientation de carrière.

Executive LLM Global Business Law

Le programme et les objectifs

L’Executive LLM Global Business Law comprend 18 modules répartis en 5 blocs de compétences qui répondent aux 5 objectifs de la formation.

Bloc 1 - Informer et conseiller son client sur des problématiques juridiques

  • Sources et actualité du droit français et européen
  • Méthodologie et recherche juridique française
  • Formation et exécution du contrat 

Bloc 2 - Concevoir des documents juridiques et en suivre l'exécution

  • Rédaction et négociation de contrats en français et en anglais
  • Pratique du droit français et américain des sociétés
  • Contract Management

Bloc 3 - Prévenir les risques juridiques et accompagner son client dans les procédures de mise en conformité

  • Prévention des risques pénaux et financiers
  • Conformité au RGPD et enjeux internationaux

Bloc 4 - Défendre les intérêts du client et gérer les différends et les litiges

  • Stratégie contentieuse devant les juridictions françaises et européennes
  • MARL (Médiation et arbitrage)
  • Stratégie et contentieux fiscal international

Bloc 5 - Coordonner une activité juridique au sein d'une entité

  • Communication digitale et marketing
  • Stratégie de développement commercial
  • Management
  • Gestion des personnalités
  • Excel
  • Lecture des comptes et analyse financière
  • Efficacité professionnelle
  • Ateliers d’évolution professionnelle 

A propos de l'Executive LLM Global Business Law

Ce programme, qui peut être réalisé en parcours complet ou à la carte en fonction des besoins du candidat, permet à ses apprenants :

 

  • d’acquérir une connaissance des droits des affaires français et européen
  • d’obtenir les 20 compétences de la certification professionnelle de niveau 7 de Juriste d’affaires, enregistrée au RNCP
  • d’acquérir aussi des compétences commerciales pour participer à la gestion et à la croissance des entreprises
  • de gagner en compétences humaines et managériales
  • de pratiquer et de renforcer l’anglais

En bref

RNCP

 Cible : salariés ou indépendants francophones

Prérequis :

Etudes et expérience professionnelle :

Pour accéder au dispositif de la certification sous le statut de stagiaire en formation professionnelle, il faut :

  • Pendant son parcours académique, avoir validé au moins 240 crédits ECTS (diplôme de niveau 6/bac+4 de droit validé, diplôme de niveau 7/bac+5 de droit validé, diplôme de niveau 7/bac+5 non juridique) ;
  • Avoir interrompu ses études depuis plus de 3 ans au moins ;
  • Justifier de 3 ans au moins d’expériences juridiques et professionnelles significatives.

Autres prérequis :

  • Avoir un TOEIC/TOEFL/IELTS ou justifier d’un bon niveau d’anglais ;
  • Avoir un projet professionnel en lien avec la certification.

Remarques sur les prérequis :

Ces prérequis ne concernent que les candidats qui choisissent de suivre les 5* blocs de compétences dans leur totalité pour obtenir la certification professionnelle de Juriste d’affaires de niveau 7.

Par ailleurs, Les candidats ne remplissant pas tous les critères d’éligibilité peuvent demander une dérogation pour déposer un dossier, au regard de leur niveau d’études, de leurs expériences professionnelles significatives et de la durée de celles-ci.

En parcours complet ou à la carte :

  • *Parcours complet :  5 blocs de compétences (20 compétences – 351 heures). Obtention du diplôme de L’Executive LLM Global Business Law et de la certification professionnelle de niveau 7 de Juriste d’affaires, enregistrée au RNCP
  • Parcours à la carte : un/plusieurs bloc(s) ou module(s). Obtention d’un certificat lors de la validation de chaque module.

Format et lieu de formation : principalement à distance (80% de cours en ligne)
La formation est proposée majoritairement en distanciel. Mais, au cours des 18 mois de formation, deux modules sont organisés à Paris et permettent aux participants de mieux se connaître et de développer leur réseau. Les cours à Paris ont lieu en présentiel au sein de l’école HEAD, au 120 rue La Fayette, 75010 Paris. Ils peuvent également être dispensés soit sur le lieu professionnel de l’enseignant, soit à distance, en raison d’un choix pédagogique fait par l’école ou en raison d’impératifs sanitaires imposés par l’État.

Rentrée :
En parcours complet : rentrée en mars 2022 puis possibilité de rejoindre le programme au fil de l’eau au début de chaque nouveau module.
A la carte : consulter le planning à télécharger pour voir les dates de chaque bloc et module.

Durée et Rythme  :
En parcours complet : programme dispensé sur 18 mois (351 heures) de cours répartis sur 51 jours.
1 ou 2 jours par semaine, toutes les deux semaines.
A la carte : la durée et le rythme dépendent du/des blocs ou modules que le candidat aura choisi. Consulter le planning.

Langue : français et anglais

Accessibilité aux personnes en situation de handicap : oui, en fonction des typologies de handicaps. En savoir plus ici sur nos mesures handicap et spécificités.

Classement : Certification Professionnelle de niveau 7 de Juriste d’affaires, enregistrée au RNCP.

Taux de satisfaction

Le programme ouvrira en mars 2022. HEAD ne dispose donc pas de résultats communicables à ce jour. Les résultats seront communiqués en temps voulu.

Métier Juriste d'affaires

Les méthodes pédagogiques

Les méthodes pédagogiques utilisées par les formateurs d’HEAD dans le cadre de l’Executive MDPA sont adaptées à un public de professionnels.

Ces derniers ont l’habitude d’apprendre en étant confrontés à des situations nouvelles et en s’interrogeant.

Les formateurs utilisent souvent les méthodes expérimentales et interrogatives qui découlent naturellement du quotidien professionnel des apprenants. 

Les intervenants développent aussi la méthode démonstrative lorsqu’un savoir-faire demande de grandes connaissances avant de pouvoir transmettre des compétences. Le formateur passe alors par un exposé complet avant de proposer une mise en application.

Quelle que soit la méthode utilisée, les formateurs veillent toujours à susciter la participation des stagiaires, préalable essentiel au développement d’une confiance en soi professionnelle.

Ces méthodes pédagogiques sont d’autant plus adaptées que les effectifs sont limités, ce qui permet de multiplier les interactions entre les participants et le formateur. De nombreux travaux de groupe sont aussi proposés pour développer une aptitude à travailler dans un contexte interculturel et interprofessionnel.

Les modalités d'évaluation

Au sein de l’Executive LLM, chaque module est évalué de manière autonome.

Les connaissances et les compétences propres à chaque module module sont évaluées de deux façons : 

  • Par un contrôle continu tout au long du module : il permet aux stagiaires de progresser à leur rythme en participant à l’oral ou en rendant les travaux demandés.
  • Par une évaluation en fin de module qui reprend les différents apprentissages transmis.

Les modules ne se compensent pas entre eux, il faut donc réussir toutes les évaluations de tous les modules pour obtenir le mastère et être diplômé.e.

Rôle et responsabilité des acteurs :

  • La Direction des Programmes veille à la qualité de l’enseignement dispensé en présentiel et à distance et à son adaptation aux objectifs de la formation en accompagnant ses enseignants de manière individualisée avant, pendant et après le module.
  • La Direction des Etudes veille aux présences en cours et à la motivation des différents participants en proposant des rendez-vous réguliers et individualisés tout au long de la formation. A l’appui des résultats obtenus aux évaluations, elle peut mettre en place à suivi particulier pour un participant pour l’aider à réussir la formation.

Évaluation de la conformité du déroulement de la formation :

Dans le cadre d’une formation certifiante, une démarche qualité est obligatoire afin de mettre en place de meilleures pratiques et d’être dans une démarche améliorative. Dans cette optique, nous évaluons la conformité du déroulement de la formation en envoyant deux types de questionnaires à l’achèvement d’un module :

  • un questionnaire aux participants du module
  • un questionnaire à l’enseignant qui lui permet d’évaluer HEAD et de s’auto-évaluer pour faire part de son retour d’expérience sur les conditions et le déroulé de son enseignement.

Evaluation des résultats obtenus en situation de travail :

La Direction Relations Entreprises et Cabinets suit le parcours professionnel de chacun des participants et crée du lien avec leur tuteur en entreprise. Puis pendant toute la durée de la formation, elle opère un suivi, tant auprès des entreprises que des participants. A la fin de l’expérience professionnelle, elle s’assure du rendu du rapport d’expérience professionnelle et organise une soutenance. La correction de ces travaux et les soutenances sont un bon outil d’évaluation des résultats obtenus en situation de travail.

Évaluation des effets de la formation sur les conditions d’exploitation :

Avant la diplomation qui intervient environ 1 an après la fin de formation, nous demandons à nos participants d’apprécier la formation à la lumière des missions qui leur sont confiées. Ce questionnaire permet d’évaluer les effets de la formation sur les conditions d’exploitation. En effet, elle révèle l’impact très concret de la formation sur le quotidien professionnel des participants. Ce faisant, elle permet à HEAD d’améliorer tous les ans la formation et de s’assurer que l’école aide les participants à développer de manière très concrète leurs compétences pour assumer des postes à plus grande responsabilité à la suite de la formation.

Mis à jour le 28 septembre 2021