Faire une Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

Vous souhaitez que vos expériences et vos compétences soient reconnues par un diplôme ?

Modules pratiques

Obtenir tout ou partie d'un diplôme/d'une certification

Vous pouvez réaliser une validation de vos acquis d’expériences professionnelles et non professionnelles.

La VAE est une procédure permettant à un candidat d’obtenir une partie ou la totalité d’un diplôme ou d’une certification professionnelle sur la base de ses propres expériences professionnelles et non professionnelles en rapport direct avec les activités et compétences identifiées dans le référentiel visé sans suivre la formation afférente.

Pourquoi faire une VAE ?

  • Obtenir une certification professionnelle sans passer d’examen et sans suivre de formation
  • Harmoniser son niveau de qualification avec ses compétences professionnelles
  • Renforcer son employabilité et mieux se positionner sur le marché (responsabilités, carrière, salaire)
  • Gagner en assurance et confiance professionnelle et personnelle pour une évolution ou changement de carrière.

Qui peut demander une VAE ?

Toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre valider et transformer les acquis développés dans des expériences en un diplôme.

L’employeur peut aussi encourager son salarié à faire une VAE en étant à l’initiative de la demande d’information ou de devis.

Des astuces pour entreprendre une évolution professionnelle et gagner en compétence

En dehors de la procédure de VAE visant l’obtention d’une certification professionnelle vous pouvez, quel que soit votre âge, votre statut, votre niveau de diplôme et/ ou votre secteur d’activités :

 

  • Demander la validation d’expérience pour obtenir un ou plusieurs blocs de compétences
  • Suivre une formation courte pour obtenir la validation d’un ou plusieurs blocs de compétences
  • Faire une validation des acquis professionnels pour accéder directement à une formation sans avoir le diplôme requis

Quels sont les diplômes de l’école HEAD accessibles par VAE ?

La certification professionnelle de Juriste d’affaires, de niveau 7, enregistrée au RNCP.

La certification professionnelle obtenue à l’issue d’une démarche de VAE sera la même que celle obtenue à l’issue d’une formation.
Pour en savoir + sur cette certification professionnelle :

cliquez ici 

Quelles sont les étapes d’une démarche de VAE ?

La certification professionnelle ‘‘Juriste d’affaires’’ s’obtient par voie de VAE aux conditions et procédures ci-après.

La VAE amène le candidat à traduire, dans un langage professionnel, ses expériences et compétences pour qu’elles soient reconnues à travers un diplôme par des professionnels aguerris. Il s’agit de mettre en musique ce qui est vécu pour le faire entendre à d’autres personnes que soi-même.  Ainsi faire reconnaitre son parcours et ses compétences requiert de la méthodologie, du temps d’analyse et de rédaction.  Il est donc important pour le candidat de bien construire son projet professionnel et d’avancer avec méthodologie et pugnacité.

Découvrez, tout au long de cet article, les clés pour aborder efficacement une démarche de VAE à l’école HEAD.

Étape I : Procédure de recevabilité

1. La réunion d’information (obligatoire)

C’est la première étape de la procédure de VAE. Lors d’une réunion d’information individuelle ou collective, le candidat est informé sur les différentes étapes de la VAE. Une présentation est faite sur la certification visée, les compétences à valider, les difficultés éventuelles de la procédure, les modalités de l’accompagnement et les tarifs. Le candidat pourra échanger avec le référent de la VAE et ainsi poser toutes ses questions et lever ses incompréhensions.

À l’issue de cette réunion, le candidat aura les clefs pour évaluer s’il remplit toutes les conditions pour faire une demande de recevabilité. À défaut, il pourrait lui être proposé d’autres pistes pour faire avancer son projet.

Bénéficiez d’un accompagnement :
Pré accompagnement de la réunion d’information jusqu’à la décision de recevabilité : un pré accompagnent est proposé au candidat pour l’aider notamment à préparer son dossier de recevabilité, à décrire et mettre en évidence les activités qui feront l’objet de la validation.

Accompagnement de l’inscription administrative jusqu’à l’entretien avec le jury : l’accompagnement n’est pas un simple suivi, il permet au candidat d’avoir une aide à distance ou en présentiel pour constituer son dossier et préparer l’entretien avec le jury de la VAE. Le candidat peut recourir à tout moment à l’accompagnement.

Les atouts de l’accompagnement :

  • Une étude approfondie de la faisabilité (personnelle et technique) du projet avant de se lancer à corps perdu dans la procédure.
  • Un appui méthodologique pour la rédaction et la formalisation du dossier de VAE
  • Un suivi pédagogique et personnalisé avec des conseils pratiques et avisés pour tenir dans la durée
  • Un parcours modulable selon les besoins et la disponibilité du candidat · Une mise à disposition de ressources et réseaux favorables à la réussite du projet
  • Un coaching pour la motivation et l’investissement personnel
  • L’accompagnateur est à votre côté pour la réussir votre projet professionnel

2. La demande de recevabilité

Lorsque le candidat répond aux conditions de recevabilité, il effectue une demande de recevabilité. La demande de recevabilité se fait au moyen d’un dossier de recevabilité à déposer auprès de l’école HEAD.

Conditions de recevabilité :

  • Posséder une expérience professionnelle d’au moins 1 an en rapport avec le diplôme visé.
  • Déposer un seul dossier de validation pour le même diplôme. En effet, le candidat ne doit faire qu’une demande de VAE pendant l’année civile en cours auprès de l’école HEAD ou d’un autre établissement pour des diplômes ayant des référentiels analogues.

Si le candidat effectue des demandes de VAE pour différents diplômes, titre ou certificat de qualification professionnelle au cours d’une même année civile, il est restreint à 3 dossiers de recevabilité maximum.

Composition du dossier de recevabilité :

  • Curriculum vitae
  • Lettre de présentation personnelle
  • Étude de faisabilité de la VAE
  • CERFA complété et signé
  • Documents justificatifs d’identité, des formations, et de la durée des activités entrant dans le champ du référentiel
  • Pièces justificatives indiquées dans la notice du CERFA
  • Frais de recevabilité (obligatoire), d’accompagnement à la recevabilité (facultatif) et d’entretien préalable (obligatoire).

Une fois le dossier de recevabilité constitué, le candidat peut l’envoyer en version papier à l’école HEAD au 120 rue la Fayette, 75010, Paris, et en version numérique à l’attention de Madame Laura Bouby laura.bouby@ecolehead.fr.

Vous pouvez télécharger le CERFA de recevabilité ici.

3. Le traitement de la demande de recevabilité

Accusé réception du dossier et attribution d’un numéro de dossier :

Dès réception du dossier de recevabilité, un accusé de réception est adressé par e-mail au candidat et un n° de candidat lui est attribué. Le candidat doit indiquer ce numéro sur tous les courriers et documents qu’il adresse à l’école HEAD dans le cadre de la procédure de VAE.

Examen du dossier de recevabilité :

Le pôle admission procède à trois vérifications principales :

  • la conformité de la durée minimum effective d’expérience entrant dans le champ du référentiel de compétence
  • l’adéquation entre les activités déclarées par le candidat et les compétences et connaissances indispensables à l’obtention de la certification professionnelle « Juriste d’affaires »
  • la faisabilité pédagogique du projet de VAE du candidat.

Notification de la décision motivée de recevabilité ou de non-recevabilité au candidat :

Le pôle admission, après analyse du dossier de recevabilité, prend une décision favorable ou non favorable à la VAE. Elle notifie la décision par écrit sous un délai de 1 mois suivant l’accusé de réception du dossier de recevabilité (courrier ou e-mail).

Entretien de recevabilité (obligatoire) :

Le candidat effectue un entretien avec la Directrice des programmes afin d’identifier les compétences à renforcer ou à développer dans son dossier de validation. A ce moment, cette dernière peut lui recommander de prendre l’option de l’accompagnement pour la rédaction du dossier de validation.

4. L’inscription administrative

Après l’entretien préalable, le candidat, dont le dossier est recevable et qui souhaite poursuivre la VAE, pourra s’inscrire en vue de déposer son dossier de validation. Dans ce cas, il signe une convention de VAE et/ou un contrat d’accompagnement contenant les modalités d’accompagnement choisies. L’inscription donnera au candidat le droit de déposer son dossier de validation

Étape II : Procédure de validation des acquis

Une fois l’inscription administrative formalisée, le candidat à la VAE, recevra le dossier de validation et les consignes de rédaction. Le candidat peut faire une demande d’accompagnement, à tout moment, pendant la procédure de validation. 

1) La rédaction du dossier de validation

Le dossier de validation est une description détaillée et une mise en perspective des acquis de l’expérience en lien avec la certification professionnelle visée. Le candidat en VAE y explicite les aptitudes, compétences et connaissances mobilisées au cours de son expérience dans les différentes activités qu’il a exercées. 

2) Le dépôt du dossier de validation

Le candidat dépose son dossier de validation dans les 6 mois qui suivent la notification de la décision de recevabilité. Ce dossier est accompagné de pièces justificatives des expériences décrites, et du règlement des frais de la procédure de VAE. 

3) Le traitement du dossier de validation

Dès réception du dossier de validation, la Directrice des programmes analyse l’intégralité du dossier. Lorsque le dossier lui paraît complet, elle convoque le jury de VAE pour l’évaluation du candidat. Le jury statue sur l’attribution ou non de la certification professionnelle ‘‘Juriste d’affaires’’.

Étape III : Évaluation du dossier de VAE par le jury

1) le passage devant le jury VAE

Le candidat reçoit une convocation pour un entretien avec le jury, au moins 1 mois avant la date de l’entretien.

Le jour de l’entretien, le candidat est invité à présenter à l’oral son dossier de validation devant le jury. À la suite de la présentation du candidat, le jury échangera avec ce dernier sur ses compétences, activités et tout autre sujet évoqué par le candidat dans sa présentation. Le jury pourra évaluer aussi ses compétences professionnelles par des mises en situation professionnelle et un test en anglais professionnel. Cet échange permet à chaque membre du jury de vérifier si les compétences professionnelles dont se prévaut le candidat VAE sont équivalentes aux compétences, capacités et connaissances nécessaires à l’obtention de la certification professionnelle. 

2) Les délibérations du jury de VAE

Le jury statue sur l’attribution ou non de la certification professionnelle Juriste d’affaires au candidat au regard de son dossier, de son mémoire et des échanges. Le jury vérifie que chaque compétence de la certification professionnelle est bien maitrisée par le candidat. Le jury peut valider partiellement la certification professionnelle en fonction du référentiel des compétences. Dans ce cas, il identifie les compétences qui doivent faire l’objet d’une évaluation complémentaire pour que la certification professionnelle visée soit accordée au candidat. La décision du jury est souveraine et n’est susceptible d’aucun recours. 

3) Le contenu de la décision du jury de VAE

 
Le jury peut décider d’une : 
  • Validation totale : le candidat obtient la certification professionnelle visée. Le chef d’établissement délivre une attestation de réussite. L’année suivant la validation, le candidat est convié à la remise officielle des diplômes où il recevra son parchemin.
  • Validation partielle : le candidat VAE obtient une attestation de compétences mentionnant les blocs de compétences acquis définitivement. Le jury précise la nature des compétences devant faire l’objet d’une validation complémentaire et le délai de prescription de la procédure en cours pour effectuer un complément de formation et/ou d’expériences professionnelles.
  • Validation rejetée : la VAE n’est pas accordée s’il s’avère que le candidat en VAE n’a aucune compétence en lien avec le référentiel de compétences et aucune compétence juridique.

Le coût de la procédure de VAE varie selon l’accompagnement choisi par le candidat.

Retrouvez les tarifs de la VAE ici :

Pour plus d’informations sur la VAE, veuillez contacter l’école HEAD à l’adresse accueil@ecolehead.fr