Certification professionnelle Juriste d'Affaires, niveau 7

Développer les compétences et savoirs faire du juriste d’affaires par la pratique

Le diplôme du Mastère 2 Droit et Pratique des Affaires permet d’obtenir la certification professionnelle de Juriste d’Affaires, de niveau 7, enregistrée au RNCP.
Pour consulter la fiche RNCP 34694 Juriste d’affaires, cliquez ici !

5 points clés du parcours juriste d’affaires dans le Mastère 2 Droit et Pratique des Affaires HEAD :

  • Nombreux ateliers pratiques professionnalisants
  • Vie d’école au cœur de Paris
  • Ouverture au monde des affaires internationales
  • Accompagnement personnalisé pour un projet professionnel choisi
  • Réseau prestigieux et impliqué.
HEAD exercer le métier juriste d'affaires

L'exercice du métier du juriste d'affaires

Le juriste d’affaires est un expert du droit. Dès le début de sa carrière, le cœur de son métier consiste à :

  • Informer et conseiller son client sur des problématiques juridiques
  • Concevoir des documents juridiques et en assurer la bonne exécution.
  • Prévenir les risques juridiques et accompagner son client dans les procédures de mise en conformité.
  • Défendre les intérêts du client et gérer les différends et litiges.
  • Coordonner une activité juridique au sein d’une entité. Après quelques années d’expériences, le juriste d’affaires est souvent amené à coordonner un département juridique généraliste ou spécialisé.

En général, le juriste d’affaires est autonome dans ses activités, mais certains dossiers peuvent l’amener à collaborer avec d’autres professions juridiques (avocat, huissier, notaire, expert-comptable magistrat, juges consulaires, conseillers prudhommaux, …).

Le juriste d’affaires a une importante fonction stratégique. En effet, associé aux principales décisions et projets de son client, il participe très activement au développement et à la croissance des activités de son client.

Les objectifs du parcours

  • Rendre les juristes d’affaires opérationnels pour leur première expérience professionnelle.
  • Développer l’expertise dans une spécialisation juridique.
  • Améliorer la compétitivité des juristes d’affaires par la maîtrise de l’anglais professionnel et juridique.
  • Accompagner les évolutions de carrière des juristes d’affaires.
  • Entraîner des juristes d’affaires à exercer ou interagir avec des métiers émergents.
  • Renforcer les liens entre les professionnels du droit.

Quels métiers le juriste d’affaires peut-il exercer ?

  • Avocat.e
  • Conseil juridique
  • Expert.e juridique
  • Responsable juridique
  • Consultant.e juridique
  • Data Protection Officer
  • Compliance Officer
  • Contract Manager
  • Directeur juridique (une expérience de 5 ans est souvent requise).

Le juriste d’affaires exerce dans tous les secteurs d’activités.

Structures privées :

  • Cabinet d’avocats, d’experts comptables ou d’audit
  • Étude d’huissiers ou de notaires
  • Entreprise (tous les secteurs)
  • Association
  • Syndicat
  • Incubateur et Start-up

Structures publiques :

  • Administration
  • Ministère
  • Juridiction
  • Parlement
  • Établissement public
  • Organisation Intergouvernementale
HEAD objectifs juriste d'affaires
Sous quel format peut-on suivre le parcours juriste d’affaires ?

En fonction de son projet professionnel, le candidat peut intégrer au choix le parcours :

  • en temps plein (statut étudiant) : d’octobre à juin ou bien de janvier à décembre
  • en alternance, sous contrat de professionnalisation (statut salarié), sous contrat d’apprentissage (statut apprenti) ou sous convention de stage alterné (statut étudiant)
  • en formation continue
  • par Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Si vous souhaitez valoriser votre expérience juridique et dynamiser votre carrière en obtenant le diplôme de juriste d’affaires par le biais de la VAE, plus d’information ici.

L'insertion des alumni en quelques chiffres

Promotion 2017

%

Taux d'insertion globale à 6 mois

%

Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois

Promotion 2016

%

... globale à 6 mois

%

... dans le métier visé à 6 mois

Promotion 2015

%

... global à 6 mois

%

... dans le métier visé à 6 mois

%

... dans le métier visé à 2 ans