Le réseau

Découvrez les parties prenantes de l’école HEAD

 

 

 

Les conférenciers

 

 

 

 

 

 

Les parrains de promotion

 

 

 

 

 

 

Les tuteurs

 

 

 

 

 

 

Les  entreprises

 

 

 

 

 

 

Les cabinets d’avocats

 

 

 

 

 

 

Les associations

 

 

 

L'accompagnement dans le projet professionnel

Au cours des derniers mois singuliers, la communauté HEAD, animée par la direction Relations Entreprises & Cabinets dirigée par Anne Vandeville, a investi le champ des possibles pour organiser en ligne de nombreux évènements, dans le respect de la sécurité sanitaire et au-delà de la dispersion géographique imposée.

 

Plein soleil sur quelques moments phares de ce printemps 2020 !

HEAD :

Anne, pouvez-vous nous expliquer en quoi consistent l’accompagnement personnalisé et le tutorat que vous mettez en place pour les étudiants de l’école ?

Anne Vandeville : Avec l’appui des tuteurs qui sont des praticiens reconnus dans leur domaine de spécialité, les étudiants ont pu prendre plus de temps pour une réflexion personnelle sur leur construction et leurs projets professionnels. Ils ont rédigé un rapport sur leur développement professionnel ou un mémoire de spécialité, sous la supervision de praticiens et avec un accès gratuit et en ligne aux documentations utiles.
Ces travaux sont présentés oralement en ligne devant de nombreux jurys constitués d’avocats, juristes et financiers.

HEAD :

Comment se concrétisent également la proximité et les liens entre les étudiants HEAD et les partenaires de l’école ?

Anne Vandeville : Qu’ils soient financiers, avocats, start ups, Contract Managers… de nombreux partenaires et praticiens amis d’HEAD ont saisi les opportunités d’un agenda modifié par le confinement, pour organiser des ateliers professionnalisants et des conférences avec la direction Relations Entreprises & Cabinets et en collaboration avec nos étudiants qui sont très actifs. Objectif : toujours mieux connaître le marché et ses potentialités.

Quelques exemples :

  • L’équipe du cabinet Accuracy en partenariat avec HEAD et le cabinet Darrois Villey Maillot Brochier ont présenté les mécanismes et enjeux de l’évaluation financière du préjudice aux étudiants à partir d’études de cas et de jeux interactifs. 
  • La start up du droit, Seraphin Legal, a familiarisé les étudiants aux outils d’intelligence artificielle disponibles pour un juriste augmenté.
  • Les départements Contract Management d’Accenture et Engie ont partagé leurs pratiques permettant aux étudiants de découvrir de nouvelles opportunités professionnelles à la frontière du droit et de la gestion de projet.
  • Au lendemain du déconfinement, les étudiants ont organisé en ligne avec des avocats, lobbyistes et éco-entrepreneurs la conférence TED «  A whole new world », anticipant « le monde d’après ».

HEAD :

Comment accompagnez-vous les étudiants dans la préparation de leur stage de fin d’études ?

Anne Vandeville : Interactions avec les acteurs professionnels, suivi personnalisé avec moi au téléphone ou via WhatsApp pour les étudiants internationaux et continuité pédagogique ont contribué à la préparation du stage de fin d’études : 6 mois en entreprise ou cabinet, en France ou à l’étranger, qui permettent à l’étudiant d’acquérir et développer une expérience professionnelle.
Des conseils pour la rédaction des CV, des entraînements aux entretiens de recrutement et l’accès à des opportunités de stage ont permis à ceux qui le souhaitaient d’être en stage dès cet été.

HEAD :

Votre département mène également des actions d’engagement social bénévole auprès de nombreux organismes associatifs partenaires ? Avez-vous pu maintenir cela pendant malgré le confinement ?

Anne Vandeville : Oui, notre engagement social a su rester intact ! Le confinement dans les lieux de détention fut particulièrement sévère. Aussi, à l’invitation de la direction Relations Entreprises & Cabinets, un groupe d’étudiants a créé avec l’association Wake Up Café, les ateliers « ready to work » destinés à lutter contre la récidive et accompagner des jeunes ex-détenus vers la réinsertion.