Le Juriste d'Affaires

Le métier

En général, le juriste d’affaires est autonome dans ses activités, mais certains dossiers peuvent l’amener à collaborer de pair avec d’autres professions juridiques : avocat, huissier, notaire, expert-comptable magistrat, directeur juridique, juge consulaire, conseiller prud’homal…

Le juriste d’affaires a une importante fonction stratégique. En effet, associé aux principales décisions et projets de son client, il participe très activement au développement et à la croissance des activités de son client.

Le juriste d’affaires exerce dans tous les secteurs d’activités.

Les structures

En cabinet
Le juriste d’affaires est souvent spécialisé dans un domaine juridique propre au service où il travaille. Il exerce notamment au sein de cabinet d’avocats, d’études notariale, ou d’huissiers de justice. Ses missions diffèrent selon la nature de l’activité du cabinet qui l’emploie ou du client. Il travaille en relation avec les associés du cabinet, les clients et les tiers.

En entreprise
Le juriste d’affaires peut être généraliste ou spécialiste dans un domaine juridique.

  • Juriste généraliste en entreprise :
    Il a pour mission de défendre les intérêts de l’entreprise dont il est salarié, sur tous les aspects de l’entreprise (stratégie, commercial, fiscal et social…).
  • Juriste en entreprise spécialisé :
    Il veille à l’application de la réglementation dans son domaine de spécialité (contrats, concurrence, fiscalité, fusions-acquisitions, propriété intellectuelle, social…). Il accompagne l’entreprise sur des projets en cours ou nouveaux projets et conseille la direction et les services en s’appuyant sur ses connaissances juridiques.
    ExemplesJuriste spécialisé en droit social, Juriste spécialisé en fiscalité, Juriste spécialisé en conformité et régulation (Compliance Officer, délégué à la protection des données).

En organisation :
Le juriste d’affaire en organisation intervient au sein d’organisations nationales et internationales dans le cadre de fonctions juridiques et dans d’autres domaines. 

En administration :
Le juriste dans l’administration a majoritairement un rôle de conseil avec une ou plusieurs spécialisation(s) dans un domaine déterminé.

Les cadres d'exercice

Secteur privé (droit, banque, assurance, commercial, social) Secteur public (administration, ministère, justice, parlement, établissement public).

Cabinets de professions réglementées : cabinet d’avocats ou d’experts comptables, en étude d’huissiers et de notaires.

  • Juriste en entreprise privée ou publique
  • Juriste de banque/assurance
  • Juriste contentieux
  • Directeur juridique
  • Responsable juridique
  • Analyste
  • Juriste dans une institution d’arbitrage ou de médiation
  • Juriste en organisation professionnelle.

Dans de nombreux secteurs : services, transport, industries métallurgiques, banque-finance-assurance, distribution et commerce.

En France et à l’étranger.

Au sein de grands groupes, d’ETI, PME, Start up…

Au sein d’organisations : internationales, régionales, professionnelles, associatives, syndicales…

Mis à jour le 7 avril 2021